Ce projet s'appuie sur un bénévolat au sein de la mission Lotusbus de Médecins du Monde. Cette mission apporte une aide médicale, sociale et juridique aux femmes chinoises immigrées se prostituant à Paris. Les bénévoles sont amenés à accueillir et orienter les femmes, à distribuer du matériel de prévention, et à traduire des consultations médicales. Cette expérience fut un champs d'observation d'une grande richesse, indispensable au questionnement sur la médiation linguistique.

L'AUTRE QUI AVAIT

PERDU SA LANGUE

 

Conception d'outils de démonstration de prévention, destinés à un public de migrants.

Les outils existants dédiés à la prévention des risques auprès des publics de migrants, sont généralement issus de l'industrie du sextoy ou du milieu médical.

En travaillant en tant que bénévole auprès de femmes migrantes se prostituant, s'est posée pour moi la question de la transmission du message de prévention. J'ai constaté que les outils de démonstrations utilisés ne généraient pas un climat adapté, le rapport de chacun à la sexualité et au corps étant propre à chaque culture. Une barrière culturelle et linguistique se dressait alors entre les bénévoles et les femmes, les outils inadaptés devennaient un frein à l'échange par leur aspect très cru. Le message de prévention était ainsi difficile à transmettre.

Ce projet propose un ensemble d'objets plus adaptés aux barrière culturelles rencontrées, assurant ainsi une meilleure transmission des messages de prévention.

2012

En lire plus

Outils utilisés pour faire les démonstrations de prévention des risques auprès des femmes migrantes se prostituant.